Chasse du 27 Avril 2014 – Baxter Springs, Kansas

Texte et photos: Pierre-Marc Doucet

Vidéo: Jolyane Limoges

Membre présent: Pierre-Marc Doucet, Mathieu Bordage, Jolyane Limoges, Kevin Isconte.

 Avec nous aussi: Mike Smith, Scott Fernandez, Joe Wallace,

Notre équipe a vécu ses premiers grands moments du voyage 2014 lors de cette journée. Il faut dire que la veille avait été plutôt décevante avec seulement quelques orages dans le nord du Texas. De plus, j’ai eu un accident avec mon matériel photo et j’ai cassé un de mes objectifs. Dire que j’étais très fâché et déçu était faible !

Bref, nous étions en poste le matin à Lawton en Oklahoma. Nous étions un peu en retard car le setup du jour se situait beaucoup plus en Arkansas / Kansas / Missouri. Il y avait une zone très évidente ou le risque de tornade était présent dans la journée, il s’agissait du centre et sud de l’Arkansas. D’ailleurs des tornades y ont été recenser dont une violente EF4 qui a détruit une partie des villes de Mayflower et Vilonia. Cependant il y avait une zone secondaire plus au nord, sur la frontière Kansas/Missouri. Avec ce qui était arrivé la veille, je n’étais pas particulièrement de bonne humeur encore ce matin-là et mes deux comparses Mathieu et Jolyane on du décider où nous irions pour cette journée. Jean-François Massicotte, un autre chasseur Québécois en communication avec nous, aida aussi de grande façon dans le processus décisionnel avec son expérience et son analyse de la situation. La décision d’aller vers la zone secondaire s’avérera payante.

Avec la dépression qui arrivait, un très bon courant-jet de bas niveau allait apporter toute l’humidité nécessaire et le cisaillement directionnel pour créer des courants ascendant en rotation, donc des supercellules.

Courant-jet de bas niveau et humidité ce matin-là (Zone encerclée en rouge)

925_140427_12

850_140427_12

Plus haut à 500 mb une onde orientée vers la droite (négative) allait garantir une bonne vorticité et un bon cisaillement en vitesse avec des vents fort entre 50 et 55 noeuds (95 et 105 km/). Associé à la dépression, un front froid traversait l’Oklahoma mais celui-ci était situé derrière une dryline. La dryline serait donc la source de soulèvement pour cette journée. De plus, avec le dégagement et l’approche de l’onde, l’instabilité serait créer sans problème avec l’écart des températures qui se creuserait entre la surface et l’altitude.

Onde en haute altitude (Zone encerclée en rouge)

500_140427_12

Dryline lors de cette journée (Ligne rouge)

sfc_20140427_2200

Les risques de tornades étaient plus élevés sur la cible en Arkansas, mais le risque que ces orages soient à haute précipitation (HP) l’était aussi. Ces orages sont très difficilement chassables car l’endroit où se trouve la tornade est remplis de précipitations ce qui la rend difficile à voir. Le terrain est aussi un grand facteur et cette zone de l’Arkansas est remplis de forêt et collines ce qui coupe davantage la visibilité. Plus au nord, vers la cible choisie par Mathieu et Jolyane, le risque de tornade était un peu moins grand, mais vu la proximité de la dryline, le contexte pour les supercellules serait différent et les chances d’en voir une classique étaient meilleures. Le terrain était aussi meilleur.

Nous arrivons à Joplin au Missouri en début d’après-midi. Alors que mon moral prenait du mieux, nous en profitons pour manger. Une supercellule prend naissance peu de temps après. Nous avons aperçu au loin un wall-cloud mais l’orage ne semblait pas vouloir prendre de la force alors nous avons décidé de ne pas le suivre. Le temps reste calme pendant plusieurs heures ensuite. Plus les heures passent, plus notre patience s’effrite. Les orages violents ont déjà commencé à se former plus au sud et nous commençons à douter de notre décision. Est-ce qu’on doit abandonner notre cible et se diriger au sud dans l’espoir d’arriver à temps ? C’est souvent une décision très risquée car si tu pars en retard, il est souvent difficile de faire du rattrapage et si la zone où tu étais s’active, double ouch !

Des petits orages se forment alors sur l’extrême sud-est du Kansas. Nous allons les voir mais rien d’extraordinaire ne se passait.

Cela nous indique pratiquement la fin des haricots. Après des analyses de l’atmosphère, on se dit que quelque chose doit clocher et cela ne se produira pas ici aujourd’hui. On prend la décision de partir vers l’Arkansas. Environ 5 minutes après, tout change. d’autres cellules se forment mais cette fois dans l’extrême nord-ouest de l’Oklahoma. Celles-ci prennent rapidement en intensité et semblent plus prometteuses.

Image radar et de vélocité de la supercellule

Sans titre

Nous traversons l’orage d’ouest en est pour nous repositionner et il faut pour cela passer dans la ville de Baxter Springs. Un coup les précipitations passé, nous sortons de la petite ville et je remarque un renflement sous le courant ascendant. Ce que nous ne savions pas encore à ce moment est que la ville de Quapaw au sud venait de subir une tornade EF2 elle aussi. Je parle à mes amis et leur montre le renflement tout en vérifiant sur les radars, il est très possible que ce soit une tornade en formation ! Nous arrêtons donc sur le bord de la route pour observer. La suite des choses sera mémorable !

Renflement sous la base au loin

Tornade-début

La rotation était très évidente et peu de temps après on voyait de la poussière soulevée du sol. Notre première tornade de 2014 était là ! On pouvait voir tout le mésocyclone tourner au-dessus de nos têtes ainsi que voir le RFD qui commençait à s’enrouler dans le courant ascendant. Nous savions que l’orage bougeait vers le nord-est mais que les supercellules ont souvent tendance à dévier un peu plus vers la droite. Nous étions donc sur le qui vive pour vérifier le mouvement de la tornade. Après quelques minutes nous avons décidé de nous tasser un peu à l’endroit du X blanc sur l’image suivante car nous n’étions plus sur de notre sécurité à notre première position (X jaune sur l’image suivante).

Nuage en entonnoir de plus en plus proche

Tornade-début-2

Image de vélocité de la supercellule

Sans titre 2

Pendant que nous observions la violente colonne d’air, un sifflement très aigu se faisait entendre. Probablement les vents du RFD qui nous affectaient car nous avions de bonnes rafales entre les 70-80 km/h à ce moment. Alors que nous ne pensions pas que la tornade se dirigeait directement dans la ville, les sirènes avaient été coupées avant mais probablement à cause du manque de courant. On commence alors à voir une quantité impressionnante de débris soulevé haut dans les airs. On savait alors que l’inévitable se produisait. La tornade a traversé en plein milieu de Baxter Springs. Quand nous sommes parti de Montréal, nous avions prévu le coup. Au cas où nous aurions à faire face à ce genre de situation, nous avions préparé un bac de stock médical. Jolyane étant infirmière et Mathieu ayant ses cours de secourisme, nous étions déterminés à aider les sinistrés dans la mesure ou nous étions premiers sur les lieux. Quand la tornade s’est éloignée, nous sommes partis porter secours.

La tornade à son plus fort

10

Tornade 3

Débris-1

Tornade-4

Tornade-5

En arrivant sur les lieux de la petite ville dévastée, les images étaient saisissantes. Des arbres arrachés, des branches coupées, des poteaux électriques sectionnés et des fils partout au sol sans compter le nombre de morceau de toiture avec des clous partout. Des maisons à moitié démolies avec leurs toits arrachés et leur murs renfoncés. Une odeur de bois fraichement coupé mélangé à celle du gaz flottait dans les airs. Sans compter que les résidents, sous le choc, cherchaient leurs familles et amis tout en constatant l’immense force de la nature. Nous nous sommes mis à vérifier si les gens étaient correctes et au besoin, nous les soignons au camion. Les secours sont finalement arrivé et après avoir continué à vérifier si tout était beau dans notre secteur, nous les avons laissés faire leur travail et sommes partis en direction d’un autre orage.

Nous en train d’aider et vérifier si tout les gens étaient correctes

Tornade-66

Tornade-77

Cet orage allait en direction de Joplin mais nous n’avons finalement pas pus le rattraper et la noirceur s’en venait. Nous avons donc décidé de mettre un terme à la journée, de manger et de se reposer à l’hôtel. Il y avait de très fort risques de tornades encore le lendemain dans le Mississippi.

Ce fut toute une journée sous plusieurs aspects. Un regret fût de ne pas avoir eu les numéros de téléphone adéquat pour contacter le National Weather Service local pour leur faire un rapport. La tornade a été classée EF2 avec des vents de 200 à 215 km/h. Elle aura fait une vingtaine de blessés mais heureusement aucun mort à Baxter Springs. Il y aura malheureusement eu un décès dans la petite ville de Quapaw au sud. Voici maintenant la vidéo de la tornade ! Mettre en HD pour une meilleure image !

Le groupe à la fin de la journée (Photo de Mike Smith)

1780186_10152521510316270_3903557283553390580_o

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s