Analyse du 20 Aout 2015.

CECI N’EST PAS UNE PRÉVISION MAIS SEULEMENT UNE ANALYSE D’UN POTENTIEL TORNADIQUE.

La vague de chaleur que le Québec connaît va prendre fin pour plusieurs régions avec le passage d’un bon système jeudi. Il existe un risque d’orages avec du temps violent, voire même de tornade sur l’ouest de la province pendant cette journée. Cependant il s’agit d’un risque très conditionnel, voici pourquoi.

Cette dépression va apporter un solide front froid qui va servir d’élément déclencheur pour le soulèvement.

Front froid sur l’ouest du Québec.

Front

Ce front froid ne devrait pas se déplacer très rapidement, ce qui est un plus pour les orages car il y a moins de chances que l’air plus froid coupent leurs courants ascendants. Cependant, avec la position de celui-ci, les chances que les orages deviennent une ou plusieurs lignes, sont très probable, sans compter qu’il n’y aura pratiquement pas de CAP cette journée-là. Les lignes ne favorisent pas les orages supercellulaires la plupart du temps.

Téphigramme et Hodographe prévue pour l’ouest du Québec en après-midi.

skew bob

Le CAP, où inversion de température, est une sorte de « bouchon » atmosphérique qui empêche la convection. Lorsqu’il n’y a aucun CAP et qu’une atmosphère est instable, la convection a tendance à beaucoup se créer un peu partout. Cela mène à beaucoup d’interaction entre les cellules et à un affaiblissement collectif de celles-ci. Donc, les orages lèvent, interagissent rapidement ensemble et devienne un gros « amalgame » de pluie rapidement.

On voit sur le téphigramme que la ligne verte (humidité) et la ligne rouge (température) sont très près l’une de l’autre pendant longtemps en hauteur dans l’atmosphère. C’est un signe que c’est très humide et donc dans ce cas-ci probablement très pluvieux. C’est ce que ça semble suggérer pour jeudi.

Cependant, le cisaillement montre des valeurs impressionnantes, que ce soit dans les bas et moyens niveaux, le seuil requis pour la formation de supercellule et de tornade est largement atteint. De plus, avec l’Hodographe, le cisaillement directionnel avec le sens et la vitesse de déplacement des orages montrent que l’helicité requise pour la rotation des courants ascendants est elle aussi très large. Au point même que la possibilité de fortes tornades (EF2+) est présente, surtout si des orages deviennent « right mover » donc qu’elle bougent à droite du vent principale en altitude.

Les modèles eux montrent que la convection prendra naissance en début d’après-midi sur le Témiscamingue et l’Abitibi, les deux régions qui sont le plus susceptible dans le moment de voir du temps violent. Cela montre que de la convection pourrait rester isolé au début de l’évènement. C’est à ce moment que les risques de supercellules seront le plus grand.

Image radar simulée.

Radar

Tout cela mis ensemble fait que le risque que des tornades prennent naissance jeudi demeure faible. Il est plus probable que des orages se forment mais ce « mélange » rapidement ensemble et fassent des lignes orageuses et/ou beaucoup de pluie. Par contre, si des supercellules se forment au début de la journée et/ou plus tard et qu’elles restent isolées, le potentiel qu’elle produise une tornade est assez important.

P-M Doucet.

Publicités

Une réflexion sur “Analyse du 20 Aout 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s