Interception des effets de lacs dans l’état de New York – 19 Décembre 2015

Photos: Mathieu Lussier, Mathieu Bordage

Vidéo: Pierre-Marc Doucet

Membre présent: Pierre-Marc Doucet, Mathieu Bordage, Mathieu Lussier,

Nous sommes partis très tôt dans la matinée du 19 Décembre pour aller intercepter la neige prévue du aux effets de lacs sur le lac Ontario dans l’État de New York.

Après avoir vérifié les conditions probables sur la région, il était pas mal sûr que les régions entre Pulaski et Constableville allaient recevoir des quantités de neiges de 18 à 24 pouces en environ 24h. Le phénomène des effets de lac est très localisé. Vous pouvez avoir ces conditions sur une étroite bande et 10 kilomètres au nord, plus rien !

Téphigramme montrant l’atmosphère prévue dans la région.

neige

Pour que des bandes de neige se forment dû aux effets de lac, plusieurs conditions doivent être réunies.

Premièrement, les lacs doivent être d’une assez grande superficie et ne pas être gelé. Dans ce cas-ci, l’eau des grands lacs était encore au-dessus du point de congélation de quelques degrés. Ensuite une masse d’air froide doit recouvrir la région. C’était le cas hier alors qu’un front froid a traversé la région la veille. Les températures doivent se refroidir très rapidement avec l’altitude pour créer de l’instabilité. C’était le cas hier quand on regarde le profil de température en place sur le téphigramme, on perdait environ 12 degrés Celsius en 1,5 kilomètre en altitude ce qui est beaucoup.

Cela prend aussi une certaine quantité d’humidité, ce qui était le cas. Le cisaillement des vents (changement en direction et force) doit être unidirectionnel et ne pas trop changer en force pour que le phénomène s’accentue. C’était aussi le cas hier comme on peut le voir en bas à droite du téphigramme.

Nous sommes donc arrivé sur les lieux vers environ 11h. Comme nous le pensions, il n’y avait aucune neige au sol 10 kilomètres plus au nord du phénomène ! Nous sommes ensuite allé vers Mexico et Pulaski où les accumulations étaient déjà grandes.

Nous avons passé une bonne partie de la journée dans les terres entre Pulaski et Altmar ou plus de 18 pouces de neige ont été mesuré. Nous sommes ensuite allé sur le bord du lac Ontario ou nous avons photographié et filmé en bordure du phénomène. Nous avons aussi mesuré plusieurs rafales dans les 100 km/h dont la plus forte s’établissait à 120.8 km/h avec notre anémomètre portatif. En moyenne les vents ont été de 71.4 km/h dans les 30 minutes que nous avons passées là.

Voici sans plus tarder le montage vidéo et nos photos de l’évènement !

 

IMG_8954_GFIMG_8958_GFIMG_8959_GFIMG_8967_GFIMG_8987_GFIMG_8990_GFIMG_8995_GFIMG_9001_GFIMG_9008_GFIMG_9032_GFIMG_9039_GFIMG_9042_GFIMG_9066_GF

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s