Formation de la foudre.

10401522_847499408634364_6441105551410084163_n

Un des principaux dangers de la chasse d’orages est la foudre ! Dans cette image, Jolyane aurait bien pus subir de graves blessures si la foudre avait suivi le traceur présent sur l’image.

Comment se forme la foudre ? Premièrement il existe des charges positives et négatives. La séparation des charges positives et négatives doit se faire dans un nuage pour donner lieu à la foudre. La présence de glaces dans un nuage d’orage jouerait un rôle très important dans les charges électriques d’un orage.

Dans un orage, il y a plusieurs courants ascendants et descendants. C’est le milieu idéal pour séparer les charges électriques. Les charges négatives se concentrent généralement près de la base du nuage, alors que les charges positives s’accumulent plus haut dans celui-ci. Ce phénomène permet aux champs électriques de se former et de s’amplifier entre le nuage et le sol.

Étant donné que les objets à charge similaire se repoussent et que ceux à charge contraire s’attirent, les charges négatives commencent alors à s’étendre près de la base du nuage. En même temps, les charges positives commencent à s’accumuler sous l’orage. Cette région de charges positives se déplace sous le nuage. Les charges positives ont tendance à se concentrer sur des objets élevés, comme les arbres, les poteaux et les bâtiments.

D’où viennent les traceurs alors ? Un éclair nuage-sol commence alors que les charges négatives font leurs chemins vers le sol et forme un petit canal. Ce phénomène s’appelle le traceur par bonds. Le traceur par bonds se rend jusqu’au sol par une série de sauts. Ce traceur peut s’étendre dans de nombreuses directions.

En réponse à la décharge négative en provenance de la base d’un nuage, les courants de charge positive commencent à se déplacer vers le haut à partir du sol, généralement le long d’objets élevés; il s’agit là des traceurs ascendants. Dans l’image que nous avons ici, c’est un traceur ascendant dont il est question.

Lorsque le traceur par bonds et le traceur ascendant se rencontrent, près du sol, les charges négatives commencent à descendre vers le bas. De façon presque instantanée, un courant électrique beaucoup plus important et lumineux monte en flèche jusqu’au nuage, en suivant la trajectoire du traceur par bonds. Il s’agit d’une décharge de retour. C’est la partie visible de l’éclair. Le tout se produit très vite, en moins d’une seconde.

P-M Doucet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s