Chasse du 6 Juin 2020 – St-Célestin, QC

Texte :Pierre-Marc Doucet

Photos: Jolyane Limoges, Pierre-Marc Doucet

Vidéo: Jolyane Limoges, Pierre-Marc Doucet

Membres présent: Pierre-Marc Doucet, Jolyane Limoges, Mathieu Lussier, Nancy Doris,

Lorsque nous avons analysé la journée à venir le matin, nous pensions qu’il y avait des chances d’orages intéressantes en après-midi dans la région du centre du Québec. En fait, nous croyons en des chances de landspout. Il s’agit d’un type de tornade mais non associé  à un courant ascendant en rotation (mésocyclone). Nous sommes alors parti en début d’après-midi vers Trois-Rivières pour nous positionner.

L’alignement des vents ne semblait pas très favorable au développement de super cellule non plus. Cependant, plus la journée avançait plus les conditions pour les landspout seraient présentes. En fin d’après-midi, un petit front froid avec un système de basse pression se retrouvait sur la rive-sud du fleuve près de Trois-Rivières. Aussi, il y avait une outflow boundary visible, les orages semblent en avoir profité. Voici la map de surface à ce moment:

Front

Le point rouge représente la région où nous étions. On remarque un signe de creux (ligne brisée de couleur orange) juste au sud, il s’agissait de notre outflow laissé par des orages qui ont passé plus tôt. Alors que nous traversions de Trois-Rivières vers la rive-sud, on remarque que des cellules se forment à l’ouest de notre position. On décide donc d’aller voir.

Au début il s’agissait surtout d’un système multi-cellulaire. Mais après une quinzaine de minutes à observer, la base de cet orage semblait s’organiser davantage. Nous avons aussi remarqué une augmentation de l’activité électrique pendant cette période. Il y avait plus d’éclairs nuage-sol pendant cette période. Une chose que nous avons aussi remarquée, les traits caractéristiques de cet orage étaient renversés. Nous nous trouvions au nord-est de l’orage et nous voyons très bien sa base alors que les précipitations tombaient au sud de celle-ci majoritairement. Les vents de l’influx entraient étaient aussi du nord, ce qui est plutôt inhabituel. Un peu comme si cet orage était de type  »left-mover ». D’habitude les orages dominants ont tendance à se déplacer à la droite du vecteur des vents en altitude, mais dans certains cas, ce sont ceux qui se déplacent à gauche qui peuvent l’être.

J’ai modifié un graphique montrant une coupe verticale de ce à quoi pouvait ressembler l’atmosphère hier dans ce secteur.

Screen Shot 2020-06-07 at 11.20.53 AM

Si vous regardez le graphique en haut à droite, il s’agit de l’hodographe, j’ai ajouté un cercle rouge. Ce cercle correspond à la zone de l’influx d’un orage qui serait left-mover. Cet orage n’avait pas exactement la direction du left-mover indiqué par le graphique mais il était beaucoup plus lent et moins orienté vers le sud-est que les autres orages.

Nous nous sommes donc positionné pour observer le tout. Nous étions alors entre St-Célestin et Ste-Monique. La base de l’orage semblait de plus en plus solide. Le Wall-cloud montrait des signes de rotation et de mouvements intéressant sous celui-ci.

102742696_270004630779830_2762519205226608926_n

102937703_301107644386646_4542377539151412095_n

102619753_962167937571232_8818558620731942275_n

102868820_2361400677487418_2649691480119841951_n

103627070_346644582965241_4214410727585119069_n

 

Voici maintenant le nuage en entonnoir, en vidéo, timelapse et photo:

102676096_1330281170501734_6857401373036994651_n

Image radar avec notre position à ce moment là (point rouge):

Rotation funnel

Fait intéressant à ajouter, sur la page de méso-analyse modélisée du SPC, nous étions dans une zone considérée comme propice pour le développement de landspout, donc de tornades non associées à un mésosyclone. Notre position était sur le point rouge:

nstp_20060620

Un autre chasseur, Stéphane Goyette, était situé un peu plus près de nous et a bien vu l’entonnoir lui aussi. Nous avons observé cette cellule pendant un bon petit moment. Après qu’elle ait produit le nuage en entonnoir, le Wall-cloud a continué un peu mais a fini par se défaire. La cellule commençait à perdre de sa force. Nous nous sommes donc dirigé vers le sud, là où d’autres orages montaient sur cet outflow boundary. Nous avons eu droit à quelques beaux éclairs encore une fois. Nous avons rejoint Mathieu Lussier et sa conjointe Nancy afin de terminer la chasse ensemble.

En gros, ce fut une journée très intéressante ! J’ai encore des questionnements concernant cet orage. Le mélange d’un orage de type left-mover, de l’outflow boundary proche et de conditions propices pour la formation de tornades non super-cellulaire, auront créé ce phénomène  ? Peut-être ! La météo sera toujours aussi fascinante.

De la bonne grêle a aussi été rapporté à Thetford Mines. Max Genest, un abonné de notre page, nous a envoyé des photos impressionnantes ou on voit des grêlons de d’environ 1 pouce de diamètre et un bon tapis de grêle.

Terminons le tout avec une petite photo de moi-même et Jolyane, après cette superbe chasse 🙂

102745018_575254299793916_357261856879492469_n

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s